CENTRE MEDICO-PSYCHOSOCIAL POUR VICTIMES DE VIOLATIONS DES DROITS DE L'HOMME, DE LA TORTURE ET POUR PERSONNES EXILEES

LE CENTRE EXIL... DEPUIS PLUS DE 30 ANS

De 1976 à nos jours

eyeLe Centre Exil trouve ses racines dans l’expérience du COLAT (Collectif Latino-Américain de Travail Psycho-social) fondé en 1976 par Jorge Barudy et d'autres professionnels de la santé latino-américains qui, ayant été eux-mêmes victimes de violations des Droits de l’Homme dans leurs pays, ont voulu mettre leurs expériences et compétences professionnelles au service de leur communauté d’exilés.

Suite aux différents événements sociopolitiques internationaux, le COLAT a commencé en 1985 à offrir ses services à d’autres communautés de réfugiés, également victimes de violations des Droits de l’Homme et demandeurs d'asile en Belgique.

C'est ainsi qu’en 1986, le COLAT devient le Centre EXIL (Centre médico-psycho-social pour Réfugiés et Victimes de Tortures) en ouvrant ses différents services à toutes les communautés de réfugiés et en prenant progressivement en charge le suivi médico-psycho-social des demandeurs d’asile et des personnes déboutées.

Dès le départ, l’équipe est constituée de professionnels de disciplines et de cultures différentes, ce qui permet d’offrir aux personnes qui consultent un cadre médico-psycho-social interdisciplinaire et interculturel.

Le professeur Franz Baro, psychiatre et co-fondateur avec le Docteur Barudy du COLAT, est directeur médical du CENTRE EXIL. Il est le garant historique du cadre et du modèle thérapeutique de l’institution mais aussi de son éthique. Celle-ci se base sur la défense et le respect de la Convention des Droits de l’Homme et plus particulièrement la défense des droits des enfants, des droits des femmes et des droits des différents groupes minoritaires constitués par les communautés d’exilés. Depuis juin 2014, Reza Kazemzadeh, psychologue et psychothérapeute de formation, est directeur du Centre Exil.

Aujourd'hui, les personnes victimes de violations des Droits de l’Homme qui bénéficient du programme d’Exil sont originaires du Moyen Orient, d'Afrique, d'Europe de l'Est et d’Asie. Quelques patients originaires d'Amérique latine sont encore suivis. Le parcours du demandeur d’asile et les conditions d’accueil à leur arrivée en Belgique, ajoutent à la charge traumatique du vécu dans leur pays d’origine.

La prise en charge thérapeutique dans ce contexte de souffrance est complète et les soins sont donnés par une équipe multidisciplinaire composée de plusieurs psychologues, médecins généralistes et assistants sociaux, d’une thérapeute à médiation corporelle, d’une fascia-thérapeute, de trois tuteurs, d’une responsable de l’interprétariat et du personnel d’accueil et d’administration.

L’approche thérapeutique est invariante dans son éthique. Nonobstant, elle a été confrontée de façon permanente aux politiques locales et internationales de réglementation des flux migratoires et de la politique d’asile.

footer4.jpg
Exil asbl
282 Av. de la Couronne
1050 Bruxelles
Tel: +32 2 534 53 30
Fax: +32 2 534 90 16
info@exil.be

plan du site - impressum - contact